Nous utilisons nos propres cookies et ceux de tiers pour améliorer la navigation et proposer des contenus intéressants.

Puisque vous continuez, nous considérons que vous acceptez notre Politique de Cookies. Vous pouvez modifier les options de stockage de cookies sur votre navigateur. En savoir plus

J'ai compris

Nouvelle gamme de condensateurs statiques

Le changement de la typologie des charges dans les installations oblige à une évolution du concept classique de compensation de réactive.

De hautes prestations à la portée de tous

Si nous pensons à la première étape pour améliorer l’efficience énergétique dans nos installations, l’une des premières actions, et la plus habituelle, serait la compensation de réactive. Par le fait, essentiellement, des nouveaux besoins et des nouvelles technologies qui ont surgi au fil des années, l’évolution constante des techniques de compensation a été une réalité.

Le système utilisé dès le début, et le plus habituel, était la compensation de réactive au moyen de manoeuvre par contacteurs, ce qui continue à être une méthode parfaite dans les installations où la courbe de charge est la même dans l’une quelconque des phases (système équilibré) et sa variation de consommation n’est pas très rapide (variation de plus de 20 secondes). Néanmoins, avec le passage des années et l’évolution de la technologie, tout ce ajouté à une plus grande incorporation de charges dynamiques, nous avons rencontré des systèmes plus déséquilibrés et avec des variations de consommation beaucoup plus rapides.

Pour toutes ces raisons, une nouvelle technique est apparue : l’utilisation des contacteurs statiques (relais d’état solides ou thyristors) pour manoeuvrer les condensateurs d’une bat terie. Ce concept de compensation nous of fre une série d’avantages importants par rapport à la compensation avec une manoeuvre par contacteurs, qui sont :

Avantages de la nouvelle gamme :
  • Plus grande vitesse de réponse : l’utilisation de contacteurs statiques (thyristors) représente la meilleure solution pour la compensation de réactive dans les installations où les variations de charges sont plus fluctuantes et rapides (de l’ordre de ms). Comme exemples d’application, nous pouvons trouver : équipements de soudures, ascenseurs, élévateurs, compresseurs, grues, etc.
  • Absence d’usure mécanique : comme élément électromécanique, le contacteur a une vie mécanique limitée, ce qui oblige à réaliser des maintenances périodiques pour garantir le bon fonctionnement de l’équipement. En revanche, l’utilisation de thyristors élimine ce besoin, en augmentant ainsi la vie utile de la batterie des condensateurs et en optimisant les coûts pour maintenance.
  • Diminution du bruit : l’utilisation de contacteurs implique une activation d’éléments mécaniques qui augmentent le bruit, et qui peuvent s’avérer gênants dans des installations destinées, par exemple, aux services. En revanche, à travers les thyristors, ces bruits disparaissent.
  • Disparition de transitoires à la connexion : à travers l’utilisation de plaques de contrôle de passage par zéro, nous garantissons l’absence de transitoires à la connexion du condensateur, en augmentant ainsi sa vie utile et en éliminant de possibles perturbations sur le réseau électrique.

Nouveau système de compensation statique

  • Plus grande vitesse de réponse
  • Absence de l’usure mécanique
  • Diminution du bruit
  • Disparation des transitoires à la connexion

Le changement de la typologie des charges dans les installations oblige à une évolution du concept classique de compensation de réactive. CIRCUTOR, précurseur des batteries statiques, a fait évoluer le système de compensation au moyen de thyristors, en arrivant à assimiler le coût des batteries statiques avec des filtres à celui du système de compensation à travers les contacteurs.


Dans ces derniers temps, CIRCUTOR, précurseur dans le développement de la technologie utilisée sur les batteries statiques depuis un peu plus de 20 ans, a adapté les nouvelles technologies qui sont apparues à cette technique de compensation, en développant dans son département de R+D+i une nouvelle gamme de batteries statiques qui s’approchent en matière de prix du système de compensation par contacteurs, et en éliminant de cette manière la problématique de prix que représentait le choix d’une batterie de condensateurs statique comme méthode de compensation.

C’est pourquoi CIRCUTOR a lancé la nouvelle gamme de batteries statiques EMS-C, EMK, OPTIM FRE (avec des filtres de rejet), pourvue d’un nouveau système de compensation avec manoeuvre par thyristors, idéal pour les applications industrielles, telles que soudure par arc, démarrage de compresseurs, grues ou palans, ainsi que dans le secteur des services comme, par exemple, associations de voisins, compensation des ascenseurs, étant donné sa haute cadence d’entrée et de sortie de charge.

En raison de la réduction de coûts des nouvelles gammes de batteries statiques et grâce à leur technologie plus avancée, nous faisons de cette option quelque chose de réel et d’amortissable pour tout type d’installation.

New static compensation systemLe nouveau système de compensation statique, idéal tant pour les applications
industrielles que dans le secteur des services, comme par exemple, les associations
de voisins, pour la compensation des ascenseurs, étant donné sa haute cadence
d’entrée et de sortie de charge.

Le nouveau système de compensation statique, idéal tant pour les applications industrielles que dans le secteur des services, comme par exemple, les associations de voisins, pour la compensation des ascenseurs, étant donné sa haute cadence d’entrée et de sortie de charge. 

 

Cliquez ici pour télécharger ce document sous format PDF pdf es  en  fr  de  pl  pt  

 

Tout sur les audits énergétiques

 

Introduction

Dans le but de stopper le changement climatique. Les États membres de l'Union Européenne ont pris l'engagement de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Cet engagement est dénommé Europe 2020. Il établit les 3 objectifs suivants :

Diminution de   Diminution de   Augmentation de
20%   20%   20%
de la
consommation
énergétique
  d’émissions gaz
à effet de serre
  dans les
énergies
renouvelables

En lire plus +

Les solutions CIRCUTOR certifiées selon la norme UNE217001-IN d’injection 0 au réseau

La famille de produits CDP (CDP-0, CDP-G et CDP-DUO) et le CirPower Hybrid 4k-48 ont obtenu le certificat UNE217001-IN, sur lequel il est établi que les contrôleurs destinés à éviter l’injection au réseau doivent être capables de réguler la puissance de sortie des inverseurs en moins de 2 secondes.

Cette distinction suppose un pas de plus dans le pari de CIRCUTOR de donner des solutions techniques et avalise l'excellence de ses produits, dont les contrôleurs sont les premiers à recevoir cette certification à travers un organisme agréé comme CERE. De cette façon, CIRCUTOR se consolide comme un référent dans le domaine de l'injection 0 dans notre pays et c'est la seule entreprise qui, jusqu'à maintenant, a obtenu cette certification dans ses produits anti-injection au réseau.

Dans les dernières années CIRCUTOR a mis progressivement en œuvre une série de solutions pour garantir le contrôle et l'efficience d'installations à autoconsommation, en répondant aux besoins de chaque type d'installation. Le premier équipement qui a vu le jour a été le Contrôle dynamique de puissance (CDP-0) qui empêchait l'injection au réseau et rendait beaucoup plus facile la légalisation d'une installation d'autoconsommation. Ensuite, le contrôleur dynamique de puissance a été lancé avec une gestion de la demande (CDP-G) qui optimisait la production de l'installation d'autoconsommation, en gérant des charges non critiques pour mettre à profit les excédents de l'installation FV. La dernière nouveauté de CIRCUTOR arrive avec le Contrôleur dynamique de puissance à double configuration des paramètres d'injection au réseau (CDP-DUO), capable de commuter automatiquement les paramètres d'injection en fonction du type de réseau présent (Red-Groupe diesel). Tous les contrôleurs mentionnés ont obtenu la certification UNE217001-IN.

Outre la certification de ses contrôleurs, CIRCUTOR a voulu aller encore plus loin et a également certifié le premier inverseur hybride de connexion au réseau capable de satisfaire aux exigeantes conditions de la norme. Cette certification fait du CirPower Hybrid 4k-48 un inverseur unique dans sa catégorie.

MYeBOX®. Plus qu’un portable

MYeBOX® est un analyseur portable innovateur de réseaux et de qualité d’alimentation, idéal pour la réalisation d’audits énergétiques. L’équipement dispose de communications WIFI et 3G (selon le modèle), permettant sa configuration et sa surveillance à distance à travers un Smartphone ou une Tablette, sans besoin d’être présent sur l’installation.

Simplicité

La forme la plus facile de réaliser des audits énergétiques depuis une tablette, votre Smartphone ou votre ordinateur habituel. Sans besoin de connaître le fonctionnement complexe que présente souvent un analyseur portable. Avec une App conçue pour vous simplifier le travail, vous trouverez de nombreuses raisons pour faire des études énergétiques.

Contrôle total

Avec MYeBOX®, réviser tout aspect de l’installation est une question de secondes. En outre, le dispositif envoie des alarmes par email, associées à tout paramètre critique pour l’économie énergétique ou le bon fonctionnement de l’installation (énergie réactive, puissance de maximètre, excès de courant, défaut de tension, etc.)

Connexion

Dans l’ère de l’information, nous recevons une grande quantité d’information en temps réel. À travers les communications Wi-Fi et 3G, MYeBOX® permet de configurer totalement l’analyseur et d’afficher toutes les données à distance, depuis tout endroit et à tout moment.

Économie

Un équipement pensé pour économiser : Temps, Argent et Énergie. Accélère le temps d’installation et l’analyse des mesures. Vous pouvez clore un mesurage à distance, l’envoyer à MYeBOX® Cloud et réaliser le rapport correspondant sans besoin de vous déplacer pour désinstaller l’équipement.

MYeBOX® dispose de mémoire interne et intègre un tout nouveau système à distance de stockage de données, permettant à tout utilisateur d'y accéder depuis un serveur gratuit dans le nuage MYeBOX® Cloud.

Almacenamiento de datos con MYeBOX®

Pour la réalisation d'études plus complexes, l'équipement permet de sélectionner la période d'enregistrement de chaque variable sous une forme indépendante, offrant une grande versatilité dans la mesure.

Grâce à la connectivité et à la versatilité de l'analyseur MYeBOX®, la réalisation d'audits énergétiques sera une tâche facile.

Caractéristiques de l'équipement
  • Communication Wi-Fi / 3G (selon modèle)
  • APP de gestion et de contrôle GRATUITE (Android et iOS)
  • Mesure des principaux paramètres électriques et de la qualité d'alimentation
  • 4 ou 5 entrées de mesure de tension et de courant (selon modèle)
  • Événements de qualité en tension selon EN 50160
  • Enregistrement de transitoires/ forme d'onde
  • Classe A selon IEC 61000-4-30
  • 2 entrées et 2 sorties de transistor (selon modèle)
  • Envoi d'alarmes par courrier électronique
  • Analyse des enregistrements par le logiciel GRATUIT PowerVision Plus

Maintenant, en achetant votre MYeBOX®, obtenez une tablette gratuite et bénéficiez d'un accès complet à l'information, où que vous soyez.

Portail MYeBOX®

Review

Tutoriel

Pour une plus ample information, n'hésitez pas à accéder gratuitement a notre Portail MYeBOX®:

www.myebox.es

Portail MYeBOX®

 

More info: MYeBOX®. Analyseur portable de réseaux électriques.

Harmoniques: Problématique actuelle et sa solution

 

La solution la plus versatile aux problèmes de qualité du réseau

Introduction

Les charges domestiques et industrielles contiennent de plus en plus de circuits électroniques qui sont alimentés de courant qui n’est pas purement sinusoïdal. Ainsi, par exemple, les moteurs utilisent de plus en plus la régulation de fréquence, qui exige un passage du courant alternatif (CA) au courant continu (CC) et ensuite de CC à CA. Étant donné que l’alimentation habituelle est en CA, ceci implique une utilisation de plus en plus intensive de convertisseurs électroniques (redresseurs, onduleurs, etc.) pour réaliser ces transformations CC-CA et CA-CC. La même chose se passe avec des charges aussi habituelles que celles des ordinateurs, éclairage LED et de décharge, ascenseurs…

Du point de vue du réseau électrique, ceci se traduit par le fait que celui-ci doit alimenter un grand nombre de charges qui rectifient le courant et c’est pourquoi la forme d’onde du courant consommé se voit altérée, de telle sorte que ce n’est plus une onde sinusoïdale, mais une superposition d’ondes sinusoïdales aux fréquences multiples de la fréquence de réseau (harmoniques). Les figures 1 et 2 montrent la consommation typique d’un réseau avec des redresseurs monophasés et d’un autre avec des redresseurs triphasés. Les courants de ce type sont les plus abondants dans des installations telles que les bureaux, les centres commerciaux, les hôpitaux… et ils sont formés par une composante de 50 ou 60Hz (fréquence fondamentale du réseau) et une série de composants de fréquences multiples dans différents pourcentages. Ces pourcentages peuvent être mesurés au moyen d’un analyseur des harmoniques, ainsi que le taux de distorsion totale, THD, qui donne la relation entre la valeur efficace de l’ondulation et celle efficace de la composante fondamentale.

Fig. 1 - Formes d’onde typiques de réseaux à distorsion

La conséquence des consommations non sinusoïdales est que la tension subit également une certaine distorsion, en raison des chutes de tension sur les impédances de lignes et les transformateurs. Dans les enregistrements, on peut observer une légère distorsion de la tension sur le réseau monophasé (THD bas) et une distorsion plus forte sur l'exemple triphasé. Dans les deux cas, le courant a des formes très différentes de celle sinusoïdale avec des valeurs de THD plus élevées.

Pour réguler la question et limiter les niveaux de distorsion de tension sur les points de liaison des abonnés au réseau public, il existe une série de normes internationales que établissent des limites d'émission des harmoniques pour les équipements et les systèmes qui doivent être connectés au réseau (Tableau 1), les plus importantes sont celles relatives aux niveaux de compatibilité.

AFQevo

Tableau 1 - Normes internationales sur des limites d’émission des harmoniques

 

Quelques concepts clés sur les harmoniques

Nous pouvons mieux comprendre les problèmes des harmoniques en nous basant sur certains concepts essentiels, qui ont été publiés dans de nombreux articles et livres et que nous résumons succinctement ci-après :

  • L'origine des problèmes des harmoniques sont les récepteurs qui consomment des courants à distorsions (récepteurs dénommés « non linéaires »).
  • La propagation du problème à d'autres utilisateurs connectés au même réseau dépend de l'impédance de ce réseau, ce qui dépend à son tour de la compagnie distributrice. Cette impédance ne se produit pas habituellement d'une façon directe, mais on peut la calculer à partir de la puissance de court-circuit disponible (plus de puissance de court-circuit, moins d'impédance).
  • Le propre utilisateur dispose d'une partie du réseau de distribution jusqu'à arriver à la charge finale. Ainsi donc, le problème qu'il peut avoir à l'entrée de son installation peut être attribué à un manque de puissance de court-circuit mais, dans de nombreux cas, le problème qu'il peut avoir sur des points éloignés du branchement est habituellement dû à des impédances de sa propre installation.
  • Pour revenir à la question de la distorsion sur des points éloignés du branchement, il faut prendre en compte que l'impédance des lignes a un composant inductif très important. Par conséquent, il ne s'agit pas très souvent de distribuer avec des câbles à très grande section, mais de limiter l'inductance par mètre des câbles, ce qui est obtenu en torsadant et en tordant les câbles de distribution (quelque chose très souvent refusé par les installateurs pour le problème esthétique que cela représente).
  • Le problème de distorsion de la tension sur le point PCC peut être aggravé en raison de résonnances entre les condensateurs de compensation du facteur de puissance et l'inductance du réseau de distribution (transformateurs et lignes).
  • Les mesures correctives (filtres) doivent être installées le plus près possible des charges génératrices des harmoniques.

En résumé, la solution du problème des harmoniques est une solution sur deux plans : d'un côté, l'utilisateur doit limiter la quantité de courants harmoniques que génèrent ses récepteurs et il doit faire en sorte de distribuer dans son installation à basse impédance par mètre de ligne. D'un autre côté, la compagnie distributrice doit garantir un minimum de puissance de court-circuit et doit veiller à ce que les utilisateurs ne dépassent pas certaines limites de distorsion, pour ne pas porter préjudice aux voisins qui partage le réseau avec eux.

Lorsque les niveaux des harmoniques générés par certains récepteurs ne sont pas admissibles pour le système de distribution qui les alimente, il faut appliquer des filtres de correction. Dans cet article, nous allons nous centrer sur la question du filtrage et la développer.

 

Limites de compatibilité par harmoniques

La présence des harmoniques sur le réseau a plusieurs conséquences. Les plus importantes sont les suivantes.

  • Détérioration de la qualité de l'onde de tension, affectant certains récepteurs sensibles.
  • Surcharge et possible résonnance parallèle entre l'inductance de ligne et les condensateurs de compensation de facteur de puissance (FP)
  • Empirement du facteur de puissance. La capacité du réseau pour fournir la puissance se voit diminuée de ce fait, obligeant à son surdimensionnement.
  • Surcharge des câbles et surtout des transformateurs (augmentation très significative des pertes dans le fer)
  • Problèmes de déclenchement intempestif des protections

Pour éviter ces phénomènes, les normes établissent un minimum de qualité d'alimentation, qui est fixé en limitant les niveaux maximums de distorsion sur l'onde de tension fournie sur le point de couplage au réseau public (PCC). Ces limites sont dénommées limites de compatibilité. Le tableau 1 offre un résumé de ces limites, en ce qui concerne les harmoniques sur les réseaux industriels à BT. Les différentes classes mentionnées sur ledit tableau correspondent à :

  • Classe 1 : Environnement industriel prévu pour l'alimentation des équipements électroniques sensibles
  • Classe 2 : Environnement industriel normal. Limites habituelles pour les réseaux publics
  • Classe 3 : Environnement industriel dégradé (généralement par la présence de convertisseurs). Non apte pour l'alimentation d'équipements sensibles.

AFQevo. Actif multifonction filtre

Tableau 2 - Limites de compatibilité : Harmoniques de tension (Un %) sur les réseaux industriels de BT (IEC-61000-2-4).

Les harmoniques de tension sont dus à la chute de tension que produisent les harmoniques de courant sur les impédances du réseau de distribution. Ce fait est illustré sur la fig. 2. Ainsi donc, atteindre ces limites dépend de deux facteurs :

  1. Niveau d'émission des récepteurs : Plus grande sera l'émission, plus grande sera la distorsion due à la chute de tension produite par les courants harmoniques sur le réseau
  2. Impédance du réseau : Plus grande sera l'impédance, plus grande sera la chute de tension pour la même valeur d'émission sur les récepteurs.

 

Tableau 3 - Limites d’émission pour Séquipement < 33xScc (EN-IEC-61000-3-4)

Le tableau 3 donne les valeurs limites d'émission sur les réseaux de basse tension, fixées par la norme EN-IEC-61000-3-4 pour les branchements sur lesquels la puissance installée sur des éléments perturbateurs ne dépasse pas la valeur (33xScc), où Scc est la puissance de court-circuit qui correspond à ce branchement (Partie proportionnelle de la puissance de court-circuit totale qui correspond à la puissance souscrite).

 

Fig.2 Schéma unifilaire montrant la détérioration de l’onde de tension en raison de charges non linéaires

 

Dans quelles installations les filtres actifs sont-ils nécessaires?

Certains des problèmes de perturbations que nous avons indiqués précédemment peuvent être mitigés et corrigés au moyen de filtres. Les filtres actifs sont la solution idéale pour des installations avec une grande quantité de charges monophasées et triphasées, qui seraient génératrices des harmoniques et avec différents régimes de consommation.

Les filtres actifs sont des équipements basés sur des convertisseurs avec une modulation de largeur d'impulsion PWM. Deux types peuvent être distingués : Filtres en série et filtres en parallèle. Habituellement, pour respecter les normes IEC-61000-3.4 et IEEE-519, des filtres en parallèle sont employés, dont le principe de fonctionnement consiste dans l'injection au réseau, en contre-phase, des harmoniques consommés par la charge, à travers un onduleur. La fig.3 illustre ce principe de fonctionnement en montrant les courants de charge, de filtre et de réseau. On observe que de la somme de ICHARGE + IFILTRE on obtient un courant IRED qui est sinusoïdal.

Les aéroports et les infrastructures - Industries automobile - Superstores et centres commerciaux - Industries du papier

Fig. 3 - Principe de fonctionnement d’un filtre actif parallèle.

 

La solution

Les équipements de filtrage ont incorporé des fonctions complémentaires pour s'adapter aux modifications dans les installations, qu'il s'agisse d'extensions ou de changements de machines qui peuvent nécessiter plus de filtrage de certains harmoniques ou un équilibrage entre phases. Il est habituellement utile de disposer également d'une compensation d'énergie réactive sur ces équipements.

"Interaction aisée
écran tactile"

 

Comme solution aux problèmes susmentionnés, CIRCUTOR dispose du nouveau filtre actif AFQevo. Sa nouvelle conception permet d'offrir des avantages tels que :

  • Capacité unitaire de filtrage pour courants de 30 A par phase et de 90 A de neutre.
  • Si des capacités supérieures de filtrage sont requises, le système peut être élargi avec jusqu'à 100 filtres actifs AFQevo raccordés en parallèle.
  • Enveloppe métallique réduite pour le montage mural. Facilité dans l'installation par dimensions.
  • Communications pour une meilleure gestion énergétique de l'installation.
  • Connexions sur le côté du réseau ou de la charge pour une plus grande flexibilité d'installation.
  • Réglage de priorité pour filtrer les harmoniques, compenser la réactive et équilibrer les phases. >> Réduction des courants harmoniques jusqu'à l'ordre 50 (2500 Hz).
  • Filtrage sélectif de certains harmoniques. Compensation de puissance réactive (inductive/capacitive).
  • Équilibrage des courants de phase. Le modèle 4W aide à la réduction de la consommation sur le neutre.

L'importance d'une bonne installation

Pour obtenir les meilleurs résultats, il convient de disposer de filtres comme les AFQevo qui sont installés et gérés sous une forme simple. Les fonctions qui facilitent le plus la mise en marche sont :

  • Mise en marche en 3 étapes : connecter, configurer, démarrer.
  • Display tactile pour une gestion rapide
  • Alarmes comme erreur de configuration, polarité, températures, résonnance, tensions, surcharge, contacteurs, bus de courant continu, etc.
 

"Energy management improvement"

AFQevo. CONNECT - SET - MANIVELLE

Polyvalents : Différentes configurations et priorités

Les filtres actifs AFQ sont très polyvalents, car ils peuvent être configurés avec différentes configurations et modes de fonctionnement. Par conséquent, ils peuvent être utilisés dans n'importe quel type d'installation et pour n'importe quel type de situation.

Polyvalents : Différentes configurations et priorités

Type d'application avec Multifonctions Filtres Actifs AFQevo pointe et à côté de la charge.

 

Conclusions

La présence des harmoniques sur les réseaux de distribution est de plus en plus importante, en causant une série de problèmes de détérioration de la qualité de l'onde de tension, ce qui rend nécessaire un surdimensionnement des installations et occasionne des pertes additionnelles significatives. En marge du fait qu'il existe des normes qui limitent la consommation de ces harmoniques, il convient de filtrer lesdits harmoniques, car cela permet d'optimiser les sections de câble, les puissances des transformateurs de distribution et de réduire les pertes sur les installations et éviter des pertes de production.

La solution du problème passe par une conception globale et rationnelle des filtres des harmoniques, comme les filtres actifs, ce qui permet de résoudre le problème avec des coûts raisonnables et facilement amortissables par l'économie en matière de pertes, amélioration de la vie de certains composants des installations et optimisation de l'infrastructure de distribution (câbles canalisations, transformateurs, etc.).

 

Cliquez ici pour télécharger ce document sous format PDF pdf es  en  fr  de  pl  pt  

 

Contact:
t. (+34) 93 745 29 00
 

 


Vous pouvez vous informer de nos nouveautés dans la section des nouvelles.
Vous pouvez également suivre nos publications sur le Twitter de CIRCUTOR et sur LinkedIn.

Tendances en matière d’efficience énergétique 2017

Quelles sont les tendances du secteur de l’Efficience Énergétique pour cette année 2017 ?

Vous n'êtes pas encore à jour sur les tendances en matière d'efficience énergétique ? Bien installés déjà dans l'année 2017, à trois ans de l'objectif : 2020, il y a encore des personnes qui n'ont pas eu l'opportunité de savoir ce dont traite l'engagement 20/20/20 qui a été marqué par l'Union européenne. Qu'est-ce que l'engagement « 20/20/20 » ? En quelques mots, réduire les émissions de gaz à effet de serre (GEI) de 20%, réduire la consommation énergétique de 20% à travers une plus grande efficience énergétique et le dernier 20% concerne la promotion des énergies renouvelables.

Une multitude d'entreprises du monde entier développe de nouvelles technologies afin d'adoucir le changement climatique et de créer entre tous un futur durable. C'est pourquoi, et en hommage au dimanche 5 mars Jour Mondial de l'Efficience Énergétique, nous vous présentons depuis CIRCUTOR, les tendances dans l'efficience énergétique qui frappent le plus fort pour 2017.

 

BIG DATA. Le classique « l’information, c’est le pouvoir »

BIG DATA. Le classique « l’information, c’est le pouvoir »

Nous vivons dans l'ÈRE de l'information et de la communication, bien loin est le temps où pour consulter quelque chose, vous deviez avoir recours à des livres interminables ou à des archives enregistrées sur papier. Actuellement, une quantité massive de données de tout type est montée sur le réseau. Devant tant d'information, la philosophie Big Data consiste à enregistrer la quantité maximale d'information pour la traiter ensuite afin de l'analyser et, en conséquence, agir sur celle-ci. Mais qu'est-ce que Big Data a à voir avec l'Efficience Énergétique ?

Avec l'avancée technologique sur l'analyse énergétique, les entreprises, compagnies électriques, affaires et foyers ont à ce jour, ou pourraient avoir, une connaissance totale de leur consommation et du comportement de cette dernière. Auparavant, nous ne pouvions avoir accès qu'au chiffre que marquait la facture d'électricité, maintenant avec les nouveaux équipements de télégestion ou les analyseurs de consommation sans fils, nous connaissons à l'instant quelles sont nos consommations. Pour ce faire, de nouvelles technologies sont développées qui appliquent la philosophie Big Data, permettant de réaliser une analyse énergétique afin de réduire la consommation en améliorant ainsi l'efficience énergétique.

 

Smart Cities. Villes avec leur propre moteur

Smart Cities. Villes avec leur propre moteur

Tokyo, New York, Zurich ou Paris sont une référence des Smart Cities. Des villes dans lesquelles un important investissement est consacré aux technologies de communication et d'information, où toutes les données sont enregistrés, où les changements et les problèmes sont gérés à distance et à l'instant. Le but est d'étudier le comportement de la ville, pour pouvoir améliorer ainsi les infrastructures de la propre ville.

En ce qui concerne le domaine énergétique, les administrations publiques et les compagnies électriques collectent la consommation des utilisateurs moyennant des équipements de télégestion et, de cette façon, génèrent une courbe de demande d'énergie, avec laquelle elles renforcent l'économie énergétique. Il existe aussi des systèmes intelligents de contrôle à distance, par exemple de l'éclairage public. Grâce à eux, on arrive à réduire l'investissement en consommation électrique des villes et des communes dans lesquelles nous vivons.

 

La génération distribuée au sein des Smart Cities

La génération distribuée au sein des Smart Cities

Pour un changement vers une efficience énergétique, il faut qu'il y ait un transfert de génération centralisée à distribuée. Jusqu'à maintenant, l'électricité était générée dans des centrales et elle était transmise à travers des lignes de haute tension jusqu'aux villes.

La génération distribuée est une partie fondamentale d'une Smart City, elle consiste dans la génération d'énergie électrique sur le même point où elle sera consommée. Ce terme est également connu comme génération décentralisée ou sur place. En générant et en consommant sur un point proche, vous réduisez les pertes par transmission, tout en améliorant la gestion et la qualité du réseau.

C'est pourquoi, dans des villes comme celles citées ci-dessus, il est habituel de voir des immeubles avec des groupes de panneaux photovoltaïques connectés à des batteries de stockage.

 

Le véhicule électrique, une réalité de notre temps

Le véhicule électrique, une réalité de notre temps

L'implantation du véhicule électrique suppose déjà un grand changement dans la mobilité telle que nous l'avons connue jusqu'à ce jour. Outre les multiples avantages qu'il présente tels que Réduction de la pollution atmosphérique et acoustique, Amélioration de la qualité de l'air dans les villes, Réduction de la dépendance énergétique, etc., il rend possible l'utilisation de systèmes de gestion énergétique avec lesquels effectuer une recharge intelligente pour améliorer l'efficience globale du système électrique.

La recharge intelligente aux heures creuses permet d'aplanir la courbe de la demande, ce qui permet que l'impact énergétique et le coût soient minimes pour occuper les heures de moins de consommation. En améliorant encore davantage la situation, en intégrant le système aux projets d'énergies renouvelables.

Un autre des points forts de l'intégration du véhicule électrique (VE) dans les villes, est la fonction de stockage d'énergie. Aux moments de demande maximale, le VE pourrait injecter à nouveau de l'énergie au réseau, en cas de besoin, ce qui permet d'optimiser les infrastructures de génération et les réseaux électriques.

 

Gestion Énergétique depuis votre propre mobile

Gestion Énergétique depuis votre propre mobile

Comme nous avons pu le voir précédemment, le Big Data est en train de devenir un système indispensable pour le contrôle énergétique des installations et des logements. Dans les dernières années, différentes applications ont fait leur apparition pour les dispositifs mobiles afin de prendre le contrôle des installations et de connaître comment, où et quand nous consommons l'énergie.

Au cours de l'année 2017, ces applications doivent évoluer, non seulement pour livrer des données, mais aussi pour guider les utilisateurs dans la prise de décisions ou pour ajuster leurs consommations sur la base des données affichées sur leurs terminaux avec une connexion sans fils, ce qui aide automatiquement à interpréter de quelle façon ils dépensent leur énergie. De cette façon, un utilisateur pourra savoir si son contrat avec la compagnie électrique est conforme à ses besoins réels ou si, au contraire, il peut le changer pour un plus favorable du point de vue économique.

Le futur de ces applications est de connecter les utilisateurs avec leurs logements et installations de telle sorte que, en leur absence, ils peuvent vérifier toute donnée en temps réel et même communiquer toute incidence qui pourrait causer une augmentation de coût à la fin du mois.

 


En définitive, ceci est un petit résumé de certaines des tendances les plus marquées pour cette année qui nous occupe dans le secteur de l'efficience énergétique électrique. Le secteur nous mène au contrôle et à la gestion de l'information, ainsi qu' à une meilleure utilisation de l'énergie dont nous disposons et, chez CIRCUTOR, nous investissons et nous travaillons tous les jours pour apporter notre grain de sable à son amélioration.

circutor32x32

Contact

CIRCUTOR, SA
Vial Sant Jordi s/n, 08232
Viladecavalls (Barcelona) Spain
Tel: (+34) 93 745 29 00
Fax (+34) 93 745 29 14

SATAssistance technique
(+34) 93 745 29 19

© 2015 circutor.com. Tous droits réservés.